Aller au contenu principal
Rechercher

Réduction des émissions - atténuation des émissions de GES générées par nos propres sites

Chez ExxonMobil, nous nous engageons à réduire les émissions liées à nos propres activités. C’est l'un des éléments les plus importants dans l’effort commun pour limiter les risques associés au changement climatique. 

Depuis plus d’un siècle, notre entreprise a démontré qu’il est possible de produire et d’utiliser l’énergie de façon de plus en plus sûre et respectueuse de l'environnement.

Pour atteindre ces objectifs partagés pour notre société, nous continuons à investir dans des opportunités susceptibles de contribuer à la croissance économique et d'aboutir à des solutions intégrées pour la gestion des risques du changement climatique. Nous disposons d'un solide ensemble de processus, de technologies et de bonnes pratiques visant à améliorer l’efficacité et à réduire les émissions dans l’ensemble de nos activités dans le monde.  Par exemple :

Investir dans le gaz naturel

ExxonMobil prévoit une hausse de la demande mondiale d’électricité d’environ 65 % d'ici 2040, dans la foulée d'une augmentation générale des niveaux de vie et d'une expansion économique partout dans le monde. Par ailleurs, nous percevons le gaz naturel comme une source d’énergie abondante, fiable et propre qui est susceptible de répondre aux besoins grandissants de production d’électricité, tout en réduisant les niveaux d'émission de gaz à effet de serre. Ces deux faits fondamentaux concernant les besoins en énergie et le gaz naturel ont concouru aux choix d'investissements d'ExxonMobil ces dernières années – ce qui a permis par exemple à l'entreprise de devenir le premier producteur de gaz naturel aux États-Unis. 

Le gaz naturel émet jusqu'à 60 % moins de CO2 que le charbon lorsqu’il est utilisé pour la production d’électricité. C'est la raison pour laquelle les abondantes réserves de gaz naturel découvertes lors de la révolution du gaz de schiste aux États-Unis ont contribué à une réduction sans précédent, depuis les années 1990, des émissions de dioxyde de carbone aux États-Unis, les services publics d’électricité délaissant le charbon au profit du gaz naturel pour la production d’électricité. Fait remarquable, le pays a réalisé ces gains au profit de l'environnement alors même que l’économie faisait un bond en avant de 60 %. Les abondantes réserves de gaz naturel provenant de gisements de gaz de schiste en Amérique permettent aux États-Unis de se positionner comme un exportateur net de gaz naturel, ce qui peut se traduire par une réduction des émissions dans le monde. 

La conversion de la production d’électricité du charbon au gaz naturel est la mesure la plus rapide et la plus rentable que la société puisse prendre aujourd'hui pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et en assurant une énergie d'appoint, ce que ne peuvent pas faire les sources intermittentes, le gaz naturel contribue également au soutien de sources alternatives à faibles émissions de carbone comme le vent et l’énergie solaire. En tant que leader du gaz naturel, nous ouvrons la voie vers un meilleur avenir énergétique. 

Amélioration de l'efficacité énergétique 

La mission d'ExxonMobil est de produire et distribuer l’énergie et les matières premières dont le monde a besoin, mais cette activité est, par nature, fortement consommatrice d'énergie.

L'énergie consommée dans nos procédés d'exploitation est responsable de plus de 80 % de nos émissions directes de gaz à effet de serre et constitue l’un de nos coûts d’exploitation les plus importants. L’efficacité énergétique présente donc une formidable opportunité d'avoir un impact sur l’environnement et sur nos résultats. Améliorer l’efficacité énergétique dans notre exploitation nous aide à éliminer des coûts, à améliorer la compétitivité et à réduire les émissions.

Une mesure du succès de nos efforts à utiliser l’énergie plus judicieusement et de manière responsable est que, malgré une augmentation de la quantité d’énergie requise par certains processus et technologies de pointe dans certains volets de notre activité, notre effort consolidé sur l’efficacité énergétique a permis à notre consommation d’énergie de demeurer relativement stable au cours des cinq dernières années. Une des principales raisons de cette réussite résulte de notre système complet Global Energy Management Systems (système mondial de gestion de l'énergie), qui est appliqué dans l’ensemble de nos unités de production, raffinage et produits chimiques en amont, dans la mesure où il nous aide à identifier des possibilités d’économie d’énergie importantes et à les appliquer à l’échelle mondiale.

Entre 2002 et 2012, nous avons amélioré l’efficacité énergétique de plus de 10 % sur nos sites de raffinage et de fabrication de produits chimiques dans l'ensemble du monde. Cela a d'abord été un objectif à 10 ans du secteur du raffinage aux États-Unis en 2002 dans le cadre d’une initiative conjointe avec l’American Petroleum Institute, que nous avons étendue à nos unités de raffinage au niveau mondial ainsi qu'aux sites de fabrication de produits chimiques. L'enquête 2012 Solomon Survey a confirmé qu'ExxonMobil est l'entreprise internationale de raffinage la plus efficace au monde sur le plan énergétique.

Expansion de la cogénération 

Une autre voie d'amélioration de notre efficacité énergétique est le recours accru à la cogénération, également dénommée production combinée de chaleur et d'électricité.

La cogénération consiste à capter la chaleur produite au cours du processus de production d'électricité pour l'utiliser dans les opérations de production, de raffinage et de traitement chimique. En réutilisant la chaleur qui, sinon, serait gaspillée, ces usines peuvent atteindre 60 % à 80 % d’efficacité. En intégrant la cogénération dans bon nombre de nos sites, ExxonMobil est en mesure de produire de l’électricité plus efficacement que beaucoup des services publics locaux.

ExxonMobil détient une participation dans plus de 100 unités de cogénération opérant sur plus de 30 sites pour une capacité de plus de 5 500 mégawatts, ce qui équivaut aux besoins d'électricité d’environ 2,5 millions de ménages américains. Nous avons aussi une pépinière active de projets supplémentaires de cogénération qui sont en cours d’évaluation et de développement.

Réduction des torchères et des rejets dans l'atmosphère

ExxonMobil apporte constamment des améliorations afin de réduire l’intensité des émissions de son exploitation, dont des mesures visant à réduire le volume des rejets dans l'atmosphère et à éliminer les torchères. 

Lors de l’extraction des produits, il devient parfois nécessaire de brûler ou d'évacuer les gaz excédentaires qui remontent à la surface. Ceci est fait à titre de mesure de précaution ou comme moyen d’élimination lorsqu’il n’existe aucun moyen économique de piégeage et d'utilisation. Les rejets dans l'atmosphère sont des émissions sans combustion préalable dans une torchère. Quoique les émissions rejetées dans ces processus ne représentent qu'un faible pourcentage de nos émissions directes de GES, nous sommes conscients de l’importance de prendre des mesures pour les réduire. 

ExxonMobil est l'un des membres fondateurs de la Global Gas Flaring Reduction Initiative (initiative mondiale de réduction des torchères). Nous avons de plus élaboré nos propres paramètres dans un document intitulé Upstream Flaring and Venting Reduction Environmental Standard for Projects (norme environnementale de réduction du torchage et des rejets dans l'atmosphère pour les projets Upstream).  Compte tenu de ces engagements, notre objectif est d’éviter le torchage et le rejet systématique du gaz naturel dans les nouveaux projets ainsi que de réduire le torchage sur nos sites existants. 

Au Nigeria, par exemple, entre 2007 et 2013, ExxonMobil a réduit son taux de torchage de 74 % grâce à des investissements importants dans des projets d’amélioration de la production pétrolière qui ont débouché sur une réduction de la pratique du torchage, la mise en œuvre d'un programme amélioré de maintenance des équipements et l’application d’un protocole de réduction du torchage avec l'aval de la direction. Le torchage a augmenté au Nigeria en 2014 suite à l’ajout de nouveaux sites d'exploitation, mais nous nous attendons à ce qu'il retombe à nouveau, puisque nous appliquons ces nouvelles pratiques et procédures de fonctionnement.

S’appuyer sur les progrès réalisés

Au cours des dernières années, les émissions de gaz à effet de serre d'ExxonMobil sont restées relativement stables en raison d'améliorations de l’efficacité qui ont compensé les augmentations d’intensité de la production. En 2014, nos émissions nettes de gaz à effet de serre ont totalisé 122 millions de tonnes d'équivalent CO2, soit une baisse de 3 millions de tonnes par rapport à nos résultats 2013.

Malgré les progrès accomplis dans la réduction des émissions, nous continuerons à appliquer de nouvelles idées et de nouvelles technologies pour relever les défis en matière d’énergie et d'enjeux environnementaux à l’avenir. Nous continuerons également à explorer les possibilités de réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans chacun des maillons de la chaîne énergétique de notre entreprise.

Un exemple de cette approche est la nouvelle unité de vapocraquage installée sur notre site de raffinage et complexe pétrochimique de Singapour. Cette unité peut traiter un ensemble sans précédent de matières premières, notamment du pétrole brut.  En convertissant directement le pétrole brut en produits chimiques, nous sommes en mesure de faire des économies d’énergie et de réduire les émissions en éliminant les étapes du raffinage nécessaires à la production de naphta.

Fermer