Aller au contenu principal
Rechercher

Le rôle de l’industrie pétrolière en France

L’industrie pétrolière française, qui fournit des produits primordiaux pour l’économie, est source d’emplois directs, indirects et induits. Acteur majeur de la sécurité d’approvisionnement, elle est aussi engagée dans la transition énergétique, tournée vers les technologies du futur et l’amélioration constante de ses procédés et de ses produits, depuis l’exploration-production d’hydrocarbures jusqu’à la distribution finale de produits pétroliers.

Une industrie au service des consommateurs et de la sécurité d’approvisionnement

  • Des produits essentiels à l’économie : carburants, kérosène, fioul domestique, naphta, bitumes, lubrifiants...
  • 45% de l’énergie finale consommée en France.
  • 98% de l’énergie du transport, soit 50 milliards de litres de carburant consommés.
  • 800 000 tonnes de pétrole extraites chaque année en France.
  • Une capacité de raffinage de 69 millions de tonnes.
  • Des stocks stratégiques représentant 90 jours de consommation.

Une industrie source de croissance et d’emploi, exemplaire en matière de sécurité

  • Un chiffre d’affaires de près de 30 milliards d’euros HT.
  • Plus de 600 000 emplois directs, indirects et induits répartis sur l’ensemble du territoire français, y compris pétrochimie et parapétrolier.
  • 4,9% de la masse salariale consacrés aux dépenses de formation professionnelle.
  • Des alternants représentant 3,5% des effectifs.
  • Une priorité à la sécurité : taux d’accidents 10 fois inférieur à la moyenne nationale.

Une industrie contribuant au financement de l’État et des collectivités locales

  • 25 milliards d’euros/an reversés au titre de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).
  • 9 milliards d’euros/an acquittés au titre de la TVA et des autres impôts.
  • 25 millions d’euros/an issus des taxes sur l’exploitation pétrolière.

Une industrie ancrée dans les territoires

  • 8 raffineries (plus une aux Antilles) dont 4 intégrées à des sites pétrochimiques au coeur de bassins industriels.
  • Un maillage de 11 000 stations-service réparties dans l’ensemble du territoire.
  • Une logistique de 200 dépôts et 6 000 km de pipelines.
  • 17 terminaux pétroliers portuaires en métropole.
  • 64 concessions de production et 46 permis d’exploration d’hydrocarbures.

Une industrie engagée dans la transition énergétique

  • Des énergies indispensables dans le mix énergétique français pour accompagner la transition énergétique (30% de la demande française en énergie en 2040).
  • Une réduction continue des émissions de CO2 du raffinage et du transport.
  • Des carburants toujours plus respectueux de l’environnement : baisse de la teneur en soufre, hausse du taux d’incorporation de biocarburants, efficacité énergétique accrue.
  • Une politique de promotion des comportements économes en énergie en interne et auprès de ses clients.
  • Une pratique éprouvée de l’économie circulaire : recyclage des huiles usagées, réduction de la consommation d’eau.
Fermer