Aller au contenu principal
Rechercher

Les dispersants de pétrole

Tous les environnements marins contiennent des microbes naturellement présents qui se nourrissent de pétrole brut et le décomposent.
En contribuant à la dissémination du pétrole, les dispersants stimulent et accélèrent la dégradation par le milieu naturel et évitent ainsi que le déversement accidentel atteigne la côte.

Les déversements accidentels de pétrole forment de façon générale une nappe de surface qui flotte dans les premiers mètres à la surface de l’eau. Le traitement des déversements accidentels à l’aide de dispersants permet de faciliter la dissociation de ces nappes de surface en une multitude de gouttelettes. Ces produits accentuent l’accès des microbes au pétrole, accélérant ainsi le rythme de sa dégradation. En contribuant à la dissémination du pétrole, les dispersants stimulent et accélèrent la dégradation par le milieu naturel et évitent que le déversement accident arrive jusqu'aux côtes.

Bien que l’utilisation de dispersants suscites quelques inquiétudes de la part des parties prenantes inquiètes de leur composition chimique, les études ont montré que les dispersants sont moins toxiques que le pétrole, et que le pétrole traité par les dispersants se dilue plus rapidement que celui qui n'a pas subi l’action des dispersants. Utilisés de manière appropriée, les dispersants modernes posent un faible risque pour l’environnement et pour l’être humain. Par exemple, une étude réalisée par Environment Canada a montré qu’un simple détergent vaisselle est 25 fois plus toxique pour la truite arc-en-ciel qu’un dispersant classique. Dans son rapport publié en 2005 sur les dispersants et leurs effets, le National Research Council déclarait que la toxicité du pétrole soumis à l’action des dispersants était principalement inhérente au pétrole lui-même, et non aux dispersants.

Les dispersants mis au point par ExxonMobil contiennent des ingrédients qui sont utilisés en toute sécurité dans toute une série de produits de grande consommation, telles que les crèmes pour la peau et les produits pour bains de bouche. Nous continuons à perfectionner la technologie des dispersants et avons mis au point un nouveau gel dispersant qui peut répondre au problème posé par l’introduction de produits chimiques dans l’environnement. Ce nouveau gel est capable de traiter le pétrole avec un tiers moins de produits chimiques que les autres dispersants.

Fermer