Aller au contenu principal
Rechercher

Préparation et réponse aux situations d’urgence

La capacité à répondre aux situations d’urgence est cruciale, et nous organisons des formations et des exercices approfondis pour nous y préparer.

Chez ExxonMobil, nous sommes persuadés que la préparation efficace aux situations d’urgence exige des équipes d’intervention compétentes. À cette fin, nous mettons sur pied des groupes de soutien d’urgence stratégiques à travers le monde (Emergency Support Groups, ECG), mettons en pratique des stratégies d’intervention d’urgence et aidons les intervenants d’urgence sur le terrain. Nous formons régulièrement les ingénieurs ESG à la réponse à plusieurs scénarios potentiels, notamment de déversements simulés, incendies, explosions, désastres naturels et incidents ayant trait à la sécurité. En 2015, 550 employés ont participé à plus de 35 séances de formation ESG.

ExxonMobil adopte une approche disciplinée et structurée « commandement et contrôle » de la préparation aux urgences, qui est basée sur une communication claire. Quelle que soit l’amplitude d’un incident, chacune des installations et chaque entité commerciale d’ExxonMobil a accès à un large groupe d’intervenants formés, notamment nos équipes Regional Response Teams (RRT) qui, en cas de besoin, apportent rapidement un soutien tactique. Nos trois RRT, situées en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique, traitent les aspects tactiques de la réponse sur le terrain. Les RRT se composent d’environ 500 employés d’ExxonMobil formés selon un système de gestion unique et cohérent, avec des responsabilités et des rôles communs. Au total, les RRT ont exécuté quatre exercices d’entraînement en 2015, impliquant approximativement 400 participants d’ExxonMobil.

Photo — Les membres d’une équipe de réponse régionale pilotent le système de commande pour incidents et la vue opérationnelle commune en Australie en 2015.

En mai 2015, l’équipe RRT d’Amérique du Nord effectua un exercice de deux jours à Seattle dans l’État de Washington pour une filiale d’ExxonMobil, SeaRiver Maritime. Dans le cadre de cet exercice, les participants ont simulé le déversement de 80 000 barils de pétrole (environ 13 millions de litres) d’un navire. Un des principaux objectifs de cet exercice comportait l’enseignement aux participants de l’importance et de l’exécution d’une analyse des avantages environnementaux nets afin d’atténuer les effets d’un déversement de pétrole brut. De plus, en octobre 2015, ExxonMobil exécuta un exercice de déploiement sur le lieu d’un déversement de pétrole supposé à notre complexe de Baytown au Texas. L’exercice avait pour but de satisfaire aux exigences réglementaires et aussi de faire la preuve de la capacité d’intervention de notre équipe RRT d’Amérique du Nord. Au total, plus de 120 employés furent impliqués dans cette séance d’entraînement, y compris des volontaires travaillant dans nos raffineries, nos opérations du secteur médian, opérations d’approvisionnement, chimiques et de production.

  • Lisa VanderLaan

    Responsable sécurité, santé et environnement
    « La qualité de cet exercice et le haut niveau de professionnalisme exhibé par tous les participants constituent une claire démonstration de l’engagement d'ExxonMobil à la préparation et l’intervention en cas d’urgence. J’ai aussi été très encouragée de constater le haut degré de collaboration avec les agences de réglementation qui ont participé à l’exercice. »

Nous recherchons en permanence des méthodes novatrices d’apporter une formation aux interventions en cas d’urgence dans un environnement sûr et contrôlé. Nous explorons par exemple l’utilisation d’un simulateur 3D immersif pour la conduite de formations aux interventions d’urgence pour les opérateurs d’usines. Cette technologie exploite des conditions de fonctionnement en réalité virtuelle extrêmement réalistes pour créer des scénarios de formation imitant des situations réelles. Nous testons actuellement au Qatar un simulateur à échelle réelle d’une installation de traitement du gaz pour dispenser une formation réaliste sur plus de 300 dispositifs de contrôle interactifs dans six unités de traitement du gaz.

Gros plan : Extension de nos capacités de préparation et d’intervention en situation d’urgence

ExxonMobil a pris l’engagement d’améliorer notre degré de préparation aux urgences en perfectionnant nos programmes d’intervention, nos processus et nos offres de formation. En 2015, le centre d’excellence pour la préparation aux situations d’urgence et l’intervention a aidé les filiales Upstream d’ExxonMobil à mettre sur pied un système global de commandement des interventions (Incident Command System, ICS). En mettant ce système en œuvre sur le plan mondial, ExxonMobil peut utiliser des processus d’intervention communs qui permettent au personnel de différentes filiales de s’entraider en cas de besoin. Les équipes RRT d’ExxonMobil se servent également de l’ICS, ce qui leur permet de s’intégrer entièrement dans les équipes des filiales. Notre utilisation de l’ICS s’aligne avec le système national de gestion des incidents et nous permet d’intervenir de manière homogène avec les intervenants fédéraux, d’États, locaux et tribaux, aux États-Unis et ailleurs.

En plus de l’ICS, nous lançons un système de vue opérationnelle commune (Common operating picture, COP). COP est une plateforme informatique basée sur la technologie de système géographique informatisé (SIG) qui fournit une source unique de données et d’informations afin d’améliorer la connaissance situationnelle et accélérer la prise de décisions pour les activités d’intervention en situation d’urgence ou pour la préparation de projets d’intervention. Les données et informations du SIG peuvent provenir de sources ExxonMobil et d’informations du domaine public pour dresser une « image d’ensemble » du lieu et de la situation. ICS et COP ont tous deux été mis en œuvre avec succès aux États-Unis, l’accent étant mis sur le golfe du Mexique ; ils ont également été pilotés sur le plan international au cours des exercices conduits par Upstream en Australie, en Indonésie et en Russie. Nous avons aussi introduit ICS auprès de nos opérations en Angola, au Canada, en Guinée équatoriale, en Malaisie et en Norvège.

Fermer