Résultats consolidés du premier semestre 2022

 

Résultat net de 1 075 M€. 
Effets stocks positifs pour 868 M€.

Résultat opérationnel ajusté positif de 409 M€, reflétant la solide performance opérationnelle du groupe dans un environnement  conjoncturel de marges de raffinage élevées.


« Au cours du premier semestre, les incertitudes concernant l’approvisionnement en énergie associées à une hausse de la demande ont non seulement contribué à la forte augmentation des cours du pétrole brut, mais également amené les marges de raffinage au-dessus des niveaux historiques. Dans ce contexte très volatil, le groupe Esso S.A.F. s’est concentré sur la fiabilité de ses opérations et sa capacité à servir ses clients. Grâce à cette démarche et aux importants efforts de réduction des coûts réalisés en 2021, le groupe a dégagé un solide résultat opérationnel qui vient renforcer son bilan après les pertes importantes réalisées pendant la pandémie. »

Charles Amyot
/LinkedIn

Président et Directeur Général d’Esso S.A.F.

Résultats consolidés du premier semestre 2022

409 M€ 

Résultats opérationnel ajusté

1 266 M€

Résultat opérationnel

1 075 M€

Résultat net

+ 7,7 %

Ventes sur le marché français

 

Activités du semestre

  • L’arrêt programmé de la plateforme de Gravenchon pour des opérations de maintenance s’est déroulé conformément aux attentes entre le 23 février et le 6 avril 2022, sept jours de moins que nécessaire en 2015.
  • Le 23 mars 2022, Esso Raffinage et Air Liquide annonçaient avoir renouvelé leur protocole d'accord relatif au développement du projet Air Liquide Normand'Hy initialement signé en 2020. Le projet Air Liquide Normand'Hy, consiste à construire un électrolyseur d'une capacité initiale de 200 MW dans la zone industrielle de Port-Jérôme en Normandie pour la production d'hydrogène renouvelable en France.
  • Le 6 mai 2022, la gouvernance du consortium CCS (Captage et Stockage de CO2) de l’Axe Seine a été mise en place (ESSO S.A.F. s’était engagé dès 2021 aux côtés d’industriels majeurs dans la capture et stockage de CO2 dans la vallée de la Seine).
  • Le 17 mai 2022, Esso S.A.F. a effectué les premiers tests pour produire des carburants liquides bas carbone à partir de matières premières biosourcées issues de la biomasse ou de déchets et résidus à Gravenchon.

 

Environnement économique

  • Le prix du pétrole brut s’est élevé en moyenne à 107 $ (98 €) par baril de Brent au premier semestre 2022 contre 65 $ (53 €) au premier semestre 2021. En juin 2022, le prix moyen du baril de Brent était de 123 $ (116 €) contre 74 $ (66 €) en décembre 2021. Source : Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC)
  • La parité euro-dollar s’est établie en moyenne au premier semestre 2022 à1,09 $/€ contre 1,21 $/€ au premier semestre 2021.
  • L’indicateur de marge brute de raffinage carburants et combustibles publié par la DGEC s’est établi en moyenne à 98 €/tonne (€/t) pour le premier semestre 2022, contre 6 €/t au premier semestre 2021.

 

Consultez le communiqué de presse des résultats consolidés du premier semestre 2022

Consultez la lettre aux actionnaires relative à la publication des résultats consolidés du premier semestre 2022

 

Se transformer aujourd'hui,

 

et contribuer à des solutions pour demain

Le groupe Esso S.A.F. est exposé aux incertitudes concernant l’évolution du prix du pétrole brut et du taux de change du dollar, ainsi qu’à la volatilité des prix des produits pétroliers et des marges de raffinage dans un marché ouvert à une concurrence mondiale.

La transition énergétique va conduire à une baisse de la consommation d’énergies fossiles et à une évolution significative des marchés de produits pétroliers. L’ampleur et le rythme de ces changements demeurent incertains.

Le groupe Esso S.A.F. est pleinement engagé dans le double défi de fournir les produits essentiels aux besoins de l’économie tout en réduisant son impact sur l’environnement et en poursuivant ainsi son adaptation aux mutations des marchés sur lesquels il opère.

Esso S.A.F. maintient ses efforts pour transformer et optimiser ses actifs industriels et pour maintenir sa compétitivité avec l’ambition d’être un acteur majeur de solutions bas carbone (captage et stockage de CO2, hydrogène, bio-carburants).