Réduction des émissions et gestion des déchets

Les émissions dans l’air du groupe Esso proviennent principalement des installations de combustion des deux raffineries d’Esso Raffinage. Ces dernières années, investissements et améliorations opératoires ont permis une baisse significative des niveaux d’émissions.

Article

DANS CET ARTICLE

Réduction des émissions et gestion des déchets

La baisse des quantités de quotas gratuits d'émissions de CO

En 2013, la directive européenne ETS est entrée dans sa troisième période (phase 3). Les règles d’allocation fixées par la Commission européenne conduisent à une baisse de la quantité de quotas alloués. Cette baisse se poursuivra jusqu’en 2020. Le complément manquant par rapport aux émissions réelles est alors acheté sur le marché.

En 2018, pour Esso Raffinage, les quotas alloués ont couvert environ 83 % des émissions réelles de CO2, en diminution par rapport en 2017 à cause, en particulier, de la réduction programmée de ces quotas. De ce fait, le groupe Esso a fait face à un déficit de 389 kilotonnes de quotas de CO, dont le prix n’a cessé d’augmenter tout au long de l’année 2018 (de 5 à 22 euros par tonnes environ), le marché anticipant le retrait programmé au premier semestre 2019 de 265 millions de tonnes.

Cartographie des émissions de gaz à effet de serre

Un travail préliminaire de cartographie des émissions de gaz à effet de serre a été effectué et a démontré que les émissions les plus significatives générées par la société sont celles liées aux activités des deux raffineries.

Les émissions de CO2 de Gravenchon et de Fos sont suivies quasiment en temps réel et les résultats annuels sont validés à la tonne près par un organisme vérificateur accrédité par le Cofrac.

Dioxyde de carbone

Chaque année, depuis la mise en place du système européen ETS (Emissions Trading System) d’échanges de quotas de CO2, cet organisme émet un rapport d’assurance raisonnable sur les émissions de gaz à effet de serre, qui se conclut par : « Opinion sans réserve », « Les émissions de gaz à effet de serre et les informations ayant servi à établir la déclaration d’émissions ont été renseignées conformément au règlement (UE) n° 601/2012 et ne comportent pas d’inexactitude significative. »

L’activité raffinage est restée stable par rapport à 2017 et a émis 2,3 millions de tonnes de CO2 en 2018. En tonnes de CO2 émises par tonne de brut traité, la raffinerie de Fos-sur-Mer a confirmé son efficacité (deuxième meilleure année jamais atteinte).

Dioxyde de soufre

Les émissions de SO2 par tonne de brut traité de la raffinerie de Fos-sur-Mer ont été réduites de 11 % (deuxième meilleur résultat après 2013). Celles de Gravenchon ont augmenté de 5 061 tonnes/an en 2017 à 6 648 tonnes/an en 2018, principalement à cause de l’incident du 22 juillet et à la perte de fiabilité de l’ancien compresseur de torche dans sa dernière année d’utilisation.

Oxyde d azote (NOx)

Les émissions totales de NOx sont stables pour l’ensemble des raffineries du groupe (+0,5 % d’émissions de NOx mais +5,5 % NOx/tonne brut traité). La raffinerie de Fos-sur-Mer a baissé de 9 % ses émissions de NOx/tonne de pétrole brut traité en 2018 par rapport à 2017, réalisant ainsi sa meilleure performance jamais atteinte. Comme pour le SO2, la substitution progressive de combustibles liquides par du gaz naturel et la mise en place de brûleurs « bas NOx » ont contribué à une baisse régulière des émissions d’oxyde d’azote (NOx).

Composés organiques volatils

Les émissions de COV du groupe Esso sont restées globalement stables par rapport à 2017. Des campagnes régulières de contrôle de l’étanchéité des équipements (vannes, brides, soupapes et pompes) et de maintenance permettent de réduire et limiter les fuites fugitives. Les résultats de la raffinerie de Fos-sur-Mer montrent une très nette diminution des émissions (—23 %/tonne de brut traité), représentant la meilleure performance jamais atteinte. Ce résultat a été rendu possible grâce aux investissements réalisés lors du grand arrêt 2017, dont la mise en place de joints de bacs plus performants.

Émissions dans l eau

La qualité des rejets dans l'eau liés aux opérations des raffineries est suivie en continu. Environ 6 000 analyses par an portant sur les effluents de la raffinerie de Gravenchon permettent de suivre une dizaine de paramètres et de s’assurer du respect des valeurs réglementaires.

La DCO (Demande chimique en oxygène) est un des indicateurs évaluant la charge polluante des eaux usées. Mesurée sur les rejets des deux raffineries, elle est en hausse modérée de 8 % par rapport à 2017. La raffinerie de Gravenchon a réduit son rejet de 13 %. A contrario, le site de Fos-sur-Mer a vu sa quantité totale de DCO augmenter significativement, en raison d’une surcharge de la station lors d’une opération particulière qui a déstabilisé la phase de traitement bactériologique de la STEP (Station d’épuration des eaux usées). L’impact a été atténué grâce à notre système lagunaire de sécurité en sortie de STEP. La cause une fois identifiée, un plan d’action a été mis en place pour en éviter la répétition et un accord a été passé avec un autre industriel de la zone pour une coopération d’urgence dédiée aux déstabilisations du traitement bactériologique des STEP.

Gestion des déchets

Le groupe Esso veille à limiter les quantités de déchets produits et développe la valorisation et le recyclage des déchets restants. Un travail est mené avec les centres de traitement des déchets en favorisant la valorisation. Un registre annuel des déchets est tenu et complété chaque trimestre. De plus, Esso audite les centres de traitement avec lesquels il travaille pour s’assurer de la bonne gestion et valorisation des déchets en accord avec les contrats passés.

Le tri et la collecte en containers spécialisés sont effectués de manière systématique pour les déchets des laboratoires et des infirmeries, ainsi que pour les tubes d’éclairage au néon. À l’échelle mondiale, les usines de mélange de lubrifiants du groupe ExxonMobil ont reçu la certification Argent « Zéro déchet en décharge » délivré par UL (Underwriters laboratories), spécialiste de réputation internationale en sécurisation des produits. C’est la première fois dans l’industrie pétrolière qu’une entreprise peut se prévaloir d’une telle certification. Avec les acteurs locaux autour des sites, se développent des initiatives d’économie circulaire pour valoriser au mieux les déchets générés par le fonctionnement des activités. À titre d’exemple, sur le site de Gravenchon, le recyclage de wagons-citernes ou de palettes en bois usagées a été initié en 2018. L’écopâturage est une autre manière de s’inscrire dans une démarche durable, et sur ce même site de Gravenchon, neuf moutons en provenance d’Ouessant ont cette année élu domicile pour assurer l’entretien des pelouses, en partenariat avec l’entreprise locale Ecomouton. La quantité de déchets varie selon les années et dépend du nombre et de la nature des opérations de maintenance réalisées en cours d’année. La quantité totale de déchets générés par les activités du groupe est restée stable à 14 kt. En 2018, le site de Fos-sur-Mer a connu une activité régulière (c’est-à-dire sans grand arrêt comme en 2017), lui permettant de réduire ses déchets d’un tiers et d’améliorer de deux tiers le taux de revalorisation/recyclage des déchets dangereux.

Contenu associé

Modérer la consommation des ressources

Nous avons la conviction que pour répondre de façon responsable à la demande en produits pétroliers, nos efforts doivent également porter sur l’efficacité énergétique et la limitation des consommations de ressources naturelles et d’énergie.

Responsabilité environnementale Article

Politique générale en matière d'environnement

Répondre de façon responsable à la demande en produits pétroliers est l’une des missions prioritaires du groupe. Chaque jour, la société s’engage concrètement à améliorer la performance environnementale de ses opérations et produits. Pour atteindre ses différents objectifs, de nombreux programmes et outils ont été mis en place, sous l’initiative mondiale du groupe ExxonMobil : « dès aujourd’hui, protégeons demain ».

Responsabilité environnementale Article

Biodiversité au coeur de nos activités

Le groupe est attentif à la préservation de l’environnement et à la protection de la biodiversité : pour cela, il subventionne différentes initiatives pour que ses activités industrielles puissent s’intégrer aux milieux naturels.

Responsabilité environnementale Article