Aller au contenu principal
Rechercher

L'engagement aux cotes des fournisseurs

Intégrité, rigueur, éthique et respect : la politique d’achats d’Esso vise à nouer des partenariats de long terme, le groupe veillant particulièrement à ne pas fragiliser ses prestataires, à garantir une égalité de traitement entre les candidats à un appel d’offres et à permettre aux entreprises sous-traitantes de mieux gérer leurs investissements et leurs équipes grâce à des contrats établis de préférence pour cinq ans. Par ailleurs, les éléments de la loi Sapin II relatifs à la prévention de la corruption, les risques de non-respect des droits de l’homme dans les activités ou les achats du groupe Esso sont identifiés dans la cartographie des risques pour lesquels la société a mis en place des politiques et diligences raisonnables. Concernant la main-d’oeuvre, Esso respecte la loi française et exige de ses sous-traitants qu’ils agissent de même. Esso est doté d’une politique d’achats dans laquelle figurent dès l’appel d’offres des engagements acceptés et signés par les fournisseurs portant sur les enjeux sociaux et environnementaux.

  • La conduite des affaires, dont la politique de « harcèlement sur le lieu de travail ».
  • La politique alcool et drogue ainsi que la politique santé et sécurité.
  • Un rappel des obligations légales en matière de travail dissimulé.
  • Les principes généraux en matière de protection de l’environnement (ces principes portent sur la gestion des déchets et des rejets dans l’air, l’eau et le sol).

En plus des exigences du groupe, il existe la possibilité d’intégrer des critères de responsabilité sociale d’entreprise dans le cahier des charges qui seront pris en compte dans le choix du prestataire final. Ensuite, des revues régulières de contrat sur site, comprenant des évaluations sécurité, sont effectuées.

Fermer