Aller au contenu principal
Rechercher

Se réformer par le dialogue social

L’année 2018 se distingue par l’intensité des rencontres entre les organisations syndicales représentatives et la direction, avec la tenue de 24 réunions de négociation et, pour résultat, 15 accords signés. Ces chiffres témoignent de la qualité et de l’efficacité du dialogue social au sein du groupe Esso ainsi que de la richesse des changements liés à la réforme du Code du travail. En effet, la mise en place du CSE (Comité social et économique) et de sa CSSCT (Commission santé, sécurité et conditions de travail) dans les différentes entités du groupe à partir du 1er décembre 2018, qui vient se substituer aux délégués du personnel, au comité d’entreprise et au CHSCT (Comité d’hygiène, sécurité et des conditions de travail), a nécessité de nombreuses discussions préparatoires tout au long de l’année. Un travail de refonte
de la BDES (Base de données économiques et sociales) a aussi été mené tout comme la numérisation des accords d’entreprise qui intègrent désormais la signature électronique. À noter, aussi, que les élections professionnelles ont été réalisées pour la première fois de façon simultanée pour l’ensemble du groupe à l’exception de la filiale Worex.

Fermer